Comment vivre avec le virus ?

Les vacances se terminent et le retour à l’école pour les uns rime avec retour au travail pour les autres.

La Gironde ou Paris se trouvent actuellement être parmi les départements français où le virus est le plus actif. Les mesures de protection doivent être les plus strictes possibles, avec notamment le port du masque systématique, que ce soit dans les centres villes, dans les transports en communs, en co-voiturage, dans les locaux de l’entreprise, y compris au poste de travail… Une nouvelle normalité semble s’installer pour quelques mois. Comment vivre correctement avec le virus dans ces conditions?

Lectra a convoqué le CSE pour discuter du nouveau protocole applicable en entreprise depuis début septembre. Les règles applicables ne vont pas sans créer des tensions : inconfort croissant, climat anxiogène… l’envie d’enfreindre les règles croît chaque jour. Avant que cela ne se produise, la Direction a ainsi proposé au CSE de valider un allègement du port du masque lorsque certaines conditions sont réunies.

Si cette idée est louable, elle divise les élus: si le port du masque est un calvaire pour les uns, c’est une nécessité pour les autres. Chaque élu a sa propre vision, les rapports sont rugueux. Dans l’incapacité de produire un avis commun, ce sont des avis syndicaux différents qui seront remis à la Direction. Nous redoutons que toute prise de position ne provoque le même état de friction auprès des salariés.

Pourtant une chose réunit tous les élus, et est attendue par les salariés : remettre en place un télétravail sanitaire partiel pour ceux qui le souhaitent afin de réduire le nombre de personnes sur site et dans les transports, permettre de réduire d’autant le risque de cas contact, de gérer l’organisation pratique des tests, des fermetures d’écoles ou le refus de l’accueil d’un enfant. En plus de ces avantages, sa mise en place permettrait d’envisager plus sereinement l’assouplissement du port du masque obligatoire.

La Direction n’envisage pourtant pas le recours au télétravail sanitaire, si ce n’est pour les cas explicitement prévu au protocole : personnes vulnérables (dans sa nouvelle définition plus stricte) et cas contacts. Bien qu’elle a jugé que la période de confinement a été très bien abordée par l’ensemble des équipes, son intention est d’abord de refaire corps en revenant tous sur site, jugeant que la période de confinement a pu, dans une certaine mesure, défaire le lien qui doit unir les salariés pour mener à bien le but de l’entreprise.

Nous partageons l’objectif de faire du lien. Mais il nous semble que les rapports différents qu’entretient chacun avec le risque pour la santé est lui-même générateur de frictions. Si cette difficulté ne nous semble pas insurmontable, elle va pourtant à l’encontre de l’intention première. Au contraire, l’ensemble du personnel étant maintenant de retour sur site, le télétravail est propre à lever les difficultés liées à la crise sanitaire. Le Virus a changé notre cadre de vie. Il convient de nous y adapter de la meilleure manière possible.

Soyez averti des prochaines publications : abonnez-vous !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :