Cfdt Lectra

Les 2×8 sur volontariat

A quatre ans d’intervalle, le projet de la Direction concernant le travail en 2×8 n’est plus tout à fait le même. D’une volonté exprimée en 2018 de “passer tout le monde aux 2×8”, l’intention est désormais de ne faire basculer que les volontaires. Seuls les nouveaux salariés, arrivés dans l’entreprise après la signature de l’accord, seraient systématiquement affectés au travail en équipe. Les autres auront le choix entre le travail en équipe, ou conserver leur travail de jour. Ce nouveau projet est de nature à rassurer les salariés du périmètre concerné.

Pourquoi la Direction a-t-elle changé de projet ?

D’abord, il faut convenir que le droit du travail a protégé les salariés. Sans accord d’entreprise, la mise en place autoritaire du projet (DUE ou Décision Unilatérale de l’Employeur) n’aurait été ni facile, ni rapide, ni idéale. De plus, les salariés ont exprimé clairement, et avec constance, leur opposition à se faire imposer cette nouvelle organisation du travail. Cette expression était indispensable pour que la Direction ait l’opportunité d’en tenir compte, ce qu’elle a fait. Cette nouvelle expérience de la vie sociale à Lectra illustre l’importance de l’expression salariée en entreprise.

Régime transitoire ou régime de croisière ?

La Direction Industrielle se projette maintenant dans un régime de fonctionnement transitoire qui devra faire cohabiter des horaires du matin, du soir, et de la journée. Cette nouvelle organisation est considérée acrobatique par notre Direction Industrielle. On peut imaginer qu’elle la souhaite la plus courte possible. Cependant, comme l’attachement des salariés à un horaire de jour est grand, le “grand écart” devrait à notre sens durer de très nombreuses années. Et si nous arrivons à maintenir cette figure de style des années, alors nous devrons accepter que ce régime ne sera pas transitoire, mais durable.

Jeter des passerelles

Aussi, il nous semble essentiel de prévoir, dans notre accord, des passerelles qui permettent aux salariés concernés de changer de régime horaire, pour revenir au besoin vers des horaires de jour. En effet, les salariés aujourd’hui disposés à adopter des horaires en 2×8, pourraient désirer revenir en horaire de jour plus tard : arrivée d’un enfant, conjoint avec des horaires atypiques, séparation, problème de santé, etc. Dans ces cas, le retour possible à des horaires compatibles avec leur vie privée permettra à l’entreprise de conserver des salariés d’expérience.

La prochaine réunion de négociation aura lieu lundi prochain. Y seront abordées les modalités pratiques des horaires en 2×8, les compensations, cette idée de passerelle, etc. D’ici là, n’hésitez pas à venir au contact de vos élus. Nous vous donnons rendez-vous mardi prochain à 12h, à l’extérieur, devant l’infirmerie.

P.S. : Si le nouveau projet de la Direction change favorablement la donne pour les salariés de Lectra, le meilleur projet reste l’ajout de surface productive, qui assure durablement une bonne articulation entre la vie au travail et la vie privée. Une clé allen ou du fil et une aiguille, prenons exemple sur Hermès qui annonce la construction de deux nouveaux ateliers en Gironde. A la une de Sud-Ouest.

2 commentaires sur « Les 2×8 sur volontariat »

  1. Bjr j’ai travaillé en 2×8 + journée alternativement chez Siemens (1985-87), ce fut une mauvaise expérience et un mauvais souvenir, je déconseille e fonctionnement aux salariés et même à la direction.

    1. Bonjour,
      Le volontariat ne consisterait pas à alterner 2×8 et travail de jour.
      Les salariés volontaires seraient en 2×8 (alternance de travail du matin et de soir par cycle d’une semaine).
      Les salariés non volontaires resteraient avec leur horaire de jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.